Articles

Labo #13 – moteur de dédoublonnage

Dans Bob, le fichier de contacts est souvent constitué par des imports successifs et des saisies ponctuelles. Parfois, il est même issu de multiples fichiers xls dans lesquels une même structure peut figurer plusieurs fois. Problème : ce fichier en strates génère des doublons, voire plus (triplons, quadruplons…) et devient de moins en moins maniable, de moins en moins pertinent.

Pour répondre à la question du dédoublonnage, Malo a travaillé pendant quelques semaines sur la conception théorique du moteur et la réalisation des algorithmes, à partir d’une série de contraintes :

rép_rotatif3

  • tous les doublons doivent être repérés, même les plus improbables (un festival vs la structure qui l’organise,et qui porte un autre nom, par ex)
  • on doit pouvoir renvoyer des niveaux de probabilité de doublon (avéré, suspect, potentiel) pour favoriser le traitement
  • l’identification des doublons ne sert que si on a la capacité de les fusionner facilement et sans risque
  • cette fusion risque de faire disparaître certaines données. On doit donc pouvoir conserver et consulter un historique des versions antérieures d’un contact

Nous avons donc construit des algorithmes successifs autour 2 concepts :

– LA LÉMATISATION. Cela consiste à réduire les noms (de structure, de ville, de personnes) à leur forme la plus significative, en les débarrassant des pluriels, articles, pronoms, ponctuation, accents, mais aussi des termes les plus usuels dans le secteur culturel : association, festival, compagnie, théâtre, etc). Ainsi le “Centre Culturel des Bords de Marne” pourra correspondre au “CAC BORD-DE-MARNE”

–  LES BOUQUETS DE CLEFS. Une vingtaine de valeurs caractéristiques d’une structure (les clefs)  est recherchée dans toute la base et comparée.  Les scores de certains groupes de valeurs (les bouquets)  permettent de proposer une probabilité de doublon (2 fiches avec des noms, ville et CP équivalent) tombera dans les doublons avérés, 2 structures distinctes mais partageant le même site et avec 1 personne en commun seront “suspects”, etc

Une fois les doublons identifiés,  il nous a suffi de créer des écrans permettant de fusionner simplement les fiches repérées.
Là, on est assez fier du bouton “Smart Fusion” qui réalise en un clic la meilleure fusion possible entre des dizaines d’informations.

Facile!

 

 

R.I.P , vieux Bob !

Certains d’entre vous s’en souviennent…

C’était la version initiale de Bob Booking, développée sur FileMaker. Elle était apparue en 2006, avait immédiatement été adoptée par de courageux tourneurs, changé de nom pendant 2 ans (Bob Prod) et fait l’objet d’évolutions successives jusqu’en 2011.
Le vieux Bob tentait de compenser ses limites, ses bugs et son ergonomie approximative par un ton très indé : les utilisateurs étaient tutoyés, voire rudoyés, et un paragraphe de l’Alice de Lewis Caroll surgissait parfois , au hasard d’un clic.
N’empêche qu’il aura permis à un paquet de producteurs et de compagnies d’abandonner Excel et Word, de structurer leur activité, de découvrir les vertus d’un outil dédié.
L’apparition de la version web lors des BIS 2010 lui avait porté un coup fatal, mais quelques utilisateurs l’avaient conservée jusqu’à ces dernières semaines.
Cette fois, c’est officiel : le 1er octobre, ce truc foutraque, précurseur et énervant aura définitivement disparu.

R.I.P. vieux Bob !

Retours d’Avignon

Une bonne partie de l’équipe de Bob était à Avignon pendant les 3 semaines du festival, hébergée dans les locaux douillets du Off, et comme toujours emballée par l’atmosphère du festival et l’enthousiasme des compagnies.
Avec elles, on a eu de très nombreux temps d’échange, démos Bob, discussions, ateliers, conférences… de quoi préciser quelques réflexions sur ce qui constitue la base de nos applications : la diffusion des spectacles

Qui vend ?

Je viens du booking, de la production de concerts. En musique, dès lors qu’un groupe souhaite entrer dans une démarche professionnelle, il recherche un tourneur. Dans le rock, la pop, le jazz, la chanson, les musiques du monde…les exemples de groupes professionnels auto-diffusés sont rares. Le tourneur (ou le producteur, ou le manager) porte la parole commerciale du projet artistique et constitue un intermédiaire de confiance avec le programmateur.
Cousins des tourneurs, les bureaux de prod sont de plus en plus présents dans les “Arts de la Scène”. Ils ont accompagné l’explosion des seuls-en-scène et intègrent maintenant dans leurs catalogues tous les types de théâtres.
Mais en théâtre ou en danse, très majoritairement, les compagnies ont fait le choix de conserver en interne toutes les fonctions support : recherche de diff, production, communication, administration click for more. Sans doute issue d’un modèle économique historiquement centré sur l’argent public (les aides à la création) plus que sur un développement propre (la diffusion des spectacles), cette situation est de moins en moins tenable.
Les tentatives de développer l’activité de diffusion au-delà des frontières régionales se heurtent à la fois à la culture des entreprises (artiste vs commercial) et à une simple question démographique : comment exister vis-à-vis d’un programmateur face à 5000 autres compagnies, chacune ne représentant qu’elle-même ?

Avignon et la pensée magique ?

Dès lors, la “tentation d’Avignon” est grande : abolir les questions de la géographie et des moyens de communication, retrouver un rapport direct (naturel) entre l’artiste et le programmateur, et ce même au prix d’un investissement “déraisonnable” (la moyenne est de 22 000 €).
Et objectivement, ça fonctionne : des saisons de programmations se construisent ici, dans cette foire ultra-libérale ou plus de 1000 compagnies vont se disputer à grand renfort d’affiches et de parades l’attention de quelques milliers de pros accrédités.
Avignon fonctionne, mais de moins en moins, et pas pour tout le monde. Cela tient bien sûr à l’inflation du nombre de compagnies et de spectacles, à la diminution des budgets de programmation, mais aussi au fossé creusé entre les grosses compagnies ou les bureaux de prod, et les compagnies les moins structurées.
Entre ceux qui entretiennent une relation permanente, tout au long de l’année, avec leurs réseaux de programmateurs, et pour qui les dates programmées seront justement facilitées par ces bonnes relations (c’est humain !)
… et ceux qui, ne connaissant et n’étant connu de personne, ne peuvent qu’espérer un bon bouche-à-oreille pendant les 3 semaines du festival.
Tous les ans, un “petit” spectacle cartonne et sert à prolonger le conte de fée. Il est bon, il touche le public, et il a eu la chance d’entraîner les programmateurs. Mais il s’agit d’1 ou de 2 ou de 5, sur plus d’un millier de spectacles dont certains, tout aussi aboutis, restent en dehors des radars professionnels.
Sincèrement, ça nous attriste.

Et ensuite ?

Dans un Avignon idéal, comme ailleurs, les compagnies se donneraient les ambitions professionnelles de leurs moyens artistiques, puis les moyens professionnels de leurs ambitions. Ca passe par retravailler leur modèle (quel rythme de création ? quel choix budgétaires ? quelles fonctions conserver ou externaliser ?), s’attacher les bonnes compétences (un chargé de prod ou d’administration ne pourra jamais se consacrer efficacement à la diffusion) et à se doter de bons outils pour rendre tout ça possible.
Suivez mon regard ?

Jean-Luc @ Bob

le Festival Off d’Avignon et Bob el Web signent un important partenariat


Après le Syndicat des Musiques Actuelles, Jazzé Croisé (Afijma) , cd1d… Bob el Web poursuit avec Le Festival Off d’Avignon sa politique de partenariat avec les grands réseaux culturels nationaux.

Le Festival Off d’Avignon,  c’est chaque année plus d’un millier de compagnies, une centaine de théâtres et 1200 spectacles joués pendant 3 semaines. Une échéance particulièrement importante pour les compagnies, dont le succès de leurs saisons futures se décide souvent ici.
Préparé depuis quelques mois et entériné aux BIS, le partenariat entre Bob el Web et le Off d’Avignon apportera aux compagnies et aux théâtres une aide considérable dans la préparation de leurs 3 semaines avignonnaises, et facilitera leurs contacts avec les milliers de professionnels présents sur le festival.
Le lancement des inscriptions est en Avril. Tous les détails du partenariat seront dévoilés à ce moment là.

 

Bob en stop motion !

On s’est fendu d’une jolie vidéo de présentation.
En 2:22, elle met en scène Bob comme un super assistant, qui vient épauler une équipe d’organisation croulant sous le boulot.
L’animation 2d est réalisée par le collectif bordelais Hotu, commentée par Fred El Kaïm et sound designée par Capitaine Plouf.
Que des bons… Clic !

Nouveaux partenaires, nouveaux moyens

Bob el Web a bouclé sa levée de fonds 2013, auprès d’associés actuels et nouveaux.
Parmi ces derniers, le principal contributeur est Alive Ideas*, fonds d’entrepreneurs très impliqué dans la net économie.
Le recours au crowdfunding, initialement envisagé, n’a pas produit les résultats espérés (dommage !), mais les objectifs financiers de cette ouverture ont été largement atteints, d’autant que notre capacité d’auto-financement a fortement progressé au second semestre 2013.
Avec 210 k€ posés sous le sapin, nous avons maintenant les moyens d’accélérer : produire plus rapidement les innovations sur les appli Bob, et nous implanter sur de nouveaux métiers et de nouveaux territoires. Yeepeeh !

*Alive Ideas est une structure créée par Jerry Nieuviarts et Nicolas Rosset, deux entrepreneurs passionnés de technologies ayant à leur actif un premier succès (le groupe de média web Cyréalis, cédé au groupe M6 en 2008), qui se sont lancés dans une nouvelle aventure entrepreneuriale (Mapado) et qui en accompagnent en parallèle, financièrement et opérationnellement, le développement international de pépites dans des secteurs variés, notamment docTrackr, Sketchfab, Deolan, Infinit.io, Miniworld Lyon, Recisio, Declicmedia … et à présent Bob El Web. Plus d’informations sur www.aliveideas.fr

Labo #9 : Bobee révolutionne le dialogue avec les équipes

Plusieurs utilisateurs de Bob en charge de la régie des événements nous ont interpellé sur une de leurs difficultés récurrentes : la perte de temps dans le calage de leurs équipes (intermittents, bénévoles…) sur les missions qui leur sont confiées.
Avec Bobee, nous apportons à cette question une réponse totalement innovante : un espace de dialogue avec les collaborateurs ponctuels, automatique, personnalisé et consultable sur tout type d’écran (smartphone, tablette, ordinateur…).

Pratiquement, ça se passe comme ça : 

  1. Sur un événement, une soirée, le directeur technique, cale les tâches (accueil, running, technique, sécurité, etc) et les affecte aux collaborateurs.
  2. Il publie les infos, au besoin en rajoutant des commentaires ou des messages privés
  3. Chaque destinataire reçoit un mail indiquant la nature, le lieu et les horaires de sa mission.
    Le mail comporte également un lien, toujours identique pour chaque destinaraire.
  4. Le lien permet d’ouvrir l’espace perso des collaborateurs, où sont listées toutes leurs missions avec tous les détails.
  5. D’un clic, les collaborateurs accusent réception, confirment ou refusent les missions proposées.
    Le directeur technique reçoit en temps réel la notification dans son Bob, et peut ainsi valider immédiatement la constitution des équipes ou prévoir des remplacements.

Nouveau service : vos newsletters sur mesure

Vous ne disposez pas en interne d’un graphiste html ? Le studio de Bob vous aide à exploiter au mieux les ressources de l’e-mailing, en réalisant pour vous newsletters ou e-cards.
​C’est Cécile, formatrice et graphiste web, qui gére ce nouveau service.

3 approches possibles, en fonction de vos besoins  : 
  • Intégration html “one shot”. Depuis un pdf ou un jpeg, réalisation d’un document html prêt à l’emploi, hébergé sur votre Bob
  • Réalisation d’un gabarit réutilisable. Depuis un pdf ou un jpeg, réalisation d’un gabarit hébergé sur nos serveurs et posé dans les “lettres-types” de Bob. Les titres, textes et les images sont modifiables pour vous permettre de décliner le gabarit sur toutes vos campagnes.​​
     
  • Création de documents html, uniques ou réutilisables : vous nous fournissez les éléments de votre charte graphique + un brief sur les documents à réaliser, et nous vous transmettons des propositions finalisées.

Nouveaux clients estivaux

Pendant les 3 mois d’été, 30 nouvelles entreprises ont recruté Bob, qui s’impose de plus en plus comme un standard des métiers de la diffusion dans leur plus grande diversité : 
Les producteurs de musiques, premiers utilisateurs “historiques” de Bob Booking, sont rejoints depuis un moment déjà par les compagnies de toutes esthétiques, ainsi que les bureaux de prod et de diff. La sortie de la suite pour Salles & Festivals a amené de nouveaux lieux. Et la nouveauté, c’est l’arrivée de têtes de réseaux,  très sensibles aux possibilités offertes par Bob Exchange.


La liste exhaustive : Book Your Show [Bureau de diffusion – Paris]; Boralys [Producteur – Paris]; Caiopée [bureau de prod – Paris]; Centre Wallonie Bruxelles [ Lieu de diffusion – Paris]; Aria Prod [ Internexterne [collectif de compagnies – Marseille]; Ruq Productions [Bureau de prod – Paris]; Encore Un Tour [Producteur / Tourneur – St Ouen]; Artistic Records [Bureau de production – Humour – Courbevoie]; Centre Athénor [Scène Jeune Public – St Nazaire]; Benjamin International Production [Producteur / Tourneur – Védene]; MK évenementiel [Producteur – Paris] Les Compagnons De Pierre Ménard [Cie Jeune Public – Bordeaux]; Kalmia Productions [Producteur / Tourneur – Olonne sur mer]; Compagnie Internationale Alligator [Arts de la rue – Villeneuve Les Maguelones]; Dolphin Productions [Producteur / Tourneur – Paris]; Planètes Rouges [Manager Musique – Paris]; Voulez-Vous Danser [Producteur / Tourneur – Metz]; Promanbo [Producteur – Etterbeek]; Les Dramaticules [Cie théâtre – Paris]; Quaternaire [Bureau de diffusion – Paris]; Le Tétris [SMAC en préfiguration + festival – Le Havre]; D’un acteur l’autre [Bureau de Prod – Paris], Fait Main Productions[Tourneur – Abbeville], 103 Prod [ Tourneur – Lyon], MusicMama [Tourneur – Manosque], Les Zinzins [Cie – Grenoble], Vue sur la mer [Cie – Arras]; l’Afijma [réseau de festivals – Paris]; Sonotek [Producteur / Tourneur – Tonnay-Boutonne]; la FEPPRA [Fédération de labels- Lyon].
Pour voir tous les clients de Bob, c’est ici seroquel pill.


Labo #7 – la constitution des équipes

Sorti en production aujourd’hui, la gestion des équipes techniques fait partie du nouveau module de régie pour Salles & Festivals. Nous pensons qu’elle va démoder vos bons vieux fichiers Excel en 2 temps et 3 mouvements !

1- Depuis la fiche d’un événement, vous ouvrez l’onglet « Affectations » (cf la copie d’écran).
A droite, les tâches telles que vous les avez définies ou paramétrées et les éventuels postes à pourvoir, à gauche, les personnels disponibles.
<a href="http://3 generic seroquel.bp.blogspot.com/-eTikBTk39Lc/UGveyvCootI/AAAAAAAAAEg/T7TfFoifC70/s1600/COPIE+ECRAN+AFFECTATION+maj.jpg” style=”margin-left: 1em; margin-right: 1em;”>

2- Une seule manipulation à effectuer : vous glissez le nom d’une personne vers la tâche ou le poste concernés. Le poste est pourvu, les temps de travail se sont posés dans son calendrier perso, le cumul des horaires est recalculé pour la période et vous êtes même prêt à éditer les pré-paies.
3- Bien sûr, une recherche multicritères est disponible si vous des difficultés à constituer l’équipe. Pour encore plus de précision, vous avez accès d’un clic à la fiche et au calendrier de chaque personne.
La constitution des équipes est des fonctionnalités proposées aux directeurs techniques et régisseurs. Le parcours complet comporte aussi la programmation ou le paramétrage des tâches à accomplir, regroupées en processus logiques, la définition des horaires, la prise en charge de l’accueil artistes, la gestion des ressources techniques…
Le détail du module est sur le site