Nos étranges clients

Bob s’adresse aux tourneurs, compagnies, salles, festivals, bureaux de prod, labels, collectifs, artistes autogérés, bref à tous ceux qui produisent ou diffusent des spectacles
Nos étranges clients ne sont pas dans ce cas, mais trouvent pourtant un intérêt à utiliser Bob Booking, mais pas comme nous l’avions prévu. Dans la liste de nos références, on les a logé dans “Autres” : 

  • Le Hub / Artishoc. Agence de design relationnel, fabricant de sites et contenus culturels, et partenaire de Bob sur quelques jolis chantiers à venir
  • Alpha Violet. Tout nouveau distributeur indépendant de films indépendants. Ils ont remplacé les spectacles par des films et ça semble fonctionner.
  • Aggelos. Agence conseil en communication eco-responsable, voisins et amis. Pour eux, on a du inventer une nouvelle langue : le français pub
  • Le Pôle Régional des Musiques actuelles en Poitou-Charentes. Ils utilisent Bob pour constituer une base de données participative et un outil d’observation du secteur. Des précurseurs : Bob Reso va systématiser et enrichir ce type d’utilisation
  • Mouvement. LE magazine culturel de référence, toutes esthétiques confondues. Ici, Bob est utilisé pour la régie publicitaire du titre et la fidélisation des abonnés.
  • Bob el Web. Ben oui, on vend des logiciels, pas des spectacles, mais Bob est le meilleur outil qu’on ait pu trouver pour structurer notre activité. L’équipe l’utilise à fond, à l’exception des développeurs, évidemment.
On s’est toujours dit que Bob était suffisamment puissant pour s’adapter à de nombreux secteurs. CQFD. Quand on aura fait le tour du secteur du spectacle, vers 2030, on s’attaque à la banque 🙂




0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *