Ce que vous nous dites !

En Avril, nous avons proposé à tous nos utilisateurs un long questionnaire pour recueillir leurs avis détaillés sur Bob, leur utilisation, son évolution, mais aussi les tendances et les mutations du métier.
150 structures se sont prêtés au jeu, largement représentatives de la diversité des 420 entreprises utilisatrices et des métiers de la production de spectacles.

Avec cette enquête, nous cherchions non pas à obtenir des chiffres flatteurs (“90% des ménagères recommanderaient Super Détergent à leur meilleure amie”), mais à mieux comprendre les pratiques et les attentes réelles des professionnels du spectacle. Pour s’améliorer, corriger le tir là où c’est nécessaire, anticiper les évolutions à venir, continuer d’avancer… On s’est rué sur les retours, on a fait tourner Excel en croisant les données, et voici les premiers résultats, à chaud. On se donne quelques semaines et beaucoup de discussions pour transformer tout ça en une feuille de route pour les 2 ans à venir.

L’utilisation de Bob et l’appréciation des utilisateurs

  • La totalité des utilisateurs estiment que l’utilisation Bob représente un gain de temps (c’est bien normal).
    Les administrateurs économisent en moyenne 40% de leur temps. Ce chiffre tombe à 32% pour les chargés de communication.
  • 70% des utilisateurs se connectent tous les jours. ils sont 5% à n’ouvrir Bob que “quelques fois par mois”.
  • Parmi les fonctionnalités proposées par Bob Booking, la gestion des contacts et le moteur de recherche avancée sont les plus utilisées. ( à 100% “souvent” ou “en permanence”)
  • Bonne perf sur les pré-contrats interactifs, utilisés par 80% des administrateurs et des chargés de diff
  • En revanche, les calendriers de tournées dont nous sommes pourtant très fiers, ne recueillent que 63% d’utilisation. A rapprocher de la forte demande d’inclure Google Agenda dans Bob
  • Nous communiquons mal sur nos nouveautés : le module de pilotage commercial et l’export des écritures comptables ne sont connues que par 60 à 70% des utilisateurs. Et d’ailleurs, c’est un reproche qui nous est le plus adressé : nous obtenons une évaluation de 13 / 20 sur cet aspect.
  • Bob est par ailleurs jugé “adapté à mon métier” (17/20) , “agréable” et “innovant” (15/20). Petit défaut sur son caractère “intuitif” (13%), auquel nous avons prévu de remédier à l’avenir.
  • Sur le reste, c’est un plébiscite : 18/20 de satisfaction sur la résolution des problèmes techniques (Guillaume superstar) et sur les rapports aves l’équipe. Nous aussi, on vous aime !

Les évolutions du secteur

Parmi les scénarios proposés, 3 points , très cohérents, sont clairement repris en compte par les utilisateurs :

  1. Les organisateurs (festivals, lieux) auront de moins en moins de moyens et de budget
  2. La multi-activité va se développer (prod, organisateur, prestataire…)
  3. La collaboration entre producteurs et avec les organisateurs va s’intensifier

Les points 2 et 3 vont forcément nous amener à orienter différemment l’avenir de nos solutions.

En revanche, la communauté Bob est dans l’expectative sur les développement des liens directs avec le public ou la recomposition du secteur autour de gros acteurs privés.

Sur l’évolution de leurs pratiques, les professionnels se projettent largement sur :

  1. l’interconnexion entre l’ensemble des outils (mes outils dialogueront ensemble)
  2. la mutualisation des outils et des données entre professionnels
  3. et dans une moindre mesure, la montée en puissance des réseaux sociaux comme base de communication,
  4. … et le développement de la mobilité et du télé-travail.

Là aussi, nous allons prendre en compte ces perspectives pour construire l’avenir de l’éco-système de Bob.

En revanche, les utilisateurs ne se voient pas travailler en permanence sur leur smartphone, ni abandonner les appels téléphoniques au profit du chat et des mails.

Les évolutions prioritaires

20 propositions ont été testées, issues d’échanges avec les utilisateurs ou d’idées de l’équipe.
Surprise : ce sont les évolutions les plus prospectives, marquant une rupture dans les outils et les pratiques, qui recueillent le plus de suffrages. Et les réponses sont très cohérentes : 1/3 des propositions recueillent entre 30% et 40% d’adhésion, un autre tiers n’intéressent au maximum 10% des sondés.

En 2015, le même type de sondage avait été proposé aux utilisateurs, toujours en leur proposant de classer 20 propositions.
Nous en avions tiré une feuille de route sur 18 mois. Parmi les fonctionnalités classées en priorité, 12 ont été réalisées.

Et après ?

Cette masse d’information va nous donner du travail. Ça tombe bien, l’ennui guettait 😉
Les fonctionnalités priorisées sont de tous ordres. Certaines sont plutôt rapides à développer, d’autres mobiliseront l’équipe de développement pendant plusieurs semaines. Sans compter que certaines fonctions sont encore à terminer, à tester, à livrer (live data, en particulier).

Le premier travail : Réaliser des maquettes et des prototypes pour les fonctionnalités les plus ambitieuses, en associant à cette phase la communauté des utilisateurs.
Puis organiser notre feuille de route des prochains mois et entrer en phase de développement.
Enfin, imaginer le “futur désirable” de Bob en fonction des perspectives d’évolution du secteur et des pratiques professionnelles.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *