Voici les premières statistiques sur la base de donnée Live data, extraites au moment de son lancement public. Ces chiffres proposent une image intéressante du secteur culturel, même s’ils sont basés sur des choix méthodologiques qui nous sont propres (les plus opérationnels possibles, on l’espère).

Nous actualiserons ces stats régulièrement afin de vérifier comment évoluent la base référentielle et le secteur culturel.

Nous avons choisi de regrouper toutes les activités d’une même structure, au lieu de les séparer.
Le Parvis, scène nationale, programme une saison pluridisciplinaire et 4 festivals (humour, jazz, danse, théâtre) : tous figurent dans une fiche unique, avec tous les détails qui permettent de les rechercher et de les identifier. C’est l’explication des 778 diffuseurs polyvalents (poly-vaillants ?) qui à la fois gèrent un lieu et organisent un ou plusieurs festivals.
L’avantage : éviter les doublons, et disposer d’une vue d’ensemble sur vos interlocuteurs.

Des dénominations particulières ont parfois été choisies pour désigner les activités des structures de diffusion. Si “festival” ou “centre culturel” sont une acception commune à tous, les “Scènes d’envergure nationale” constituent un regroupement des plus gros lieux culturels : scènes nationales et centres dramatiques ou chorégraphiques nationaux.
Les Scènes de musiques actuelles regroupent tous les lieux se définissant ainsi, qu’ils figurent ou non parmi les 130 structures labelisées SMAC.
(labels qu’on retrouve parmi les 68 réseaux institutionnels, régionaux, ou professionnels).

Pour noter les disciplines artistiques, nous avons retenu les dominantes de programmation constatées pour chaque lieu ou festival. Ces dominantes peuvent être multiples : une scène conventionnée “aux nouvelles écritures théâtrales”, est à la fois taguée “théâtre”  et “pluridisciplinaire” (plus de 50% de sa programmation relève des autres formes du spectacle vivant).
La plupart des SMACs vont être qualifiée avec le tag générique “Musiques actuelles”, car elles proposent autant de pop ou d’électro que de rock ou de chanson. Mais la SMAC du Rocher de Palmer, à Cenon, cumule les tags “Musiques actuelles”, “Jazz” et “World”, parce que ces 2 genres constituent sa spécificité.

Des choix, donc, mais dont on a pu vérifier la pertinence avec les utilisateurs.

Le dernier graphique montre l’intérêt d’un “tiers de confiance” pour réaliser ce travail sur la donnée culturelle. Bob investit du temps et de la technologie pour tenir à jour Live data, mais le temps gagné par la communauté des utilisateurs sur l’acquisition et la maintenance des contacts pro est sans doute 100 fois supérieur.
Et précisons que plus de 50% des fiches Live data sont inspectées chaque trimestre. Les fiches mises à jour sont celles pour lesquelles des ajouts ou des modifications ont été apportés.